Etto et la sauvegarde du patrimoine

Poussez la porte d’un des immeubles historiques de la rue du Temple, et découvrez le dernier atelier de graveur-guillocheur parisien …

Treize machines centenaires, en service depuis le XIXème siècle, sont laissées à l’abandon après le décès de leur propriétaire, Paul Cordonnier, héritier d’une longue lignée d’artisans guillocheurs ; ainsi qu’un fonds d’outillage et de documents d’exception.

Quelques semaines de travail avec le mandataire de la famille Cordonnier ont permis à Etto de sauver ces tours à guillocher de la ferraille, et de donner un second souffle à une activité menacée de disparition.

Après un déménagement impressionnant dans le Marais devant les yeux écarquillés des passants, aidés par la société ADT Transports ; plusieurs mois de restauration ont été nécessaires aux membres de l’association pour remettre en état de marche trois des treize tours à guillocher.

En sauvegardant ce patrimoine technique rare, Etto a fait redécouvrir la technique du guillochage au public et aux professionnels lors de nombreux événements ; et a pérennisé cette technique en l’alliant aux créations contemporaines de ses membres.

Edit 2019 : les tours à guillocher restaurés par nos membres ont été récupérés par leur propriétaire, ancien président de l'association, ils ne sont donc malheureusement plus visibles lors des événements de l'association.

©Photos Faust Favart

Posts à l'affiche
Posts Récents