Dorure monumentale

Etto a participé à l'élaboration de la sculpture d'Agnès Bracquemond en réalisant le travail de dorure à l'intérieur du Crâne-Coupole. Pas moins de 450 feuilles de cuivre ont été nécessaires pour recouvrir l'ensemble des 5m² de surface !

Quatre membres de l'association – Noémie Maches, Hadrien Francillon, Clément Demarson et Corentin Ollivau – se sont joints au travail d'Agnès Bracquemond sur sa sculpture monumentale.

Bien que le terme de « dorure » soit ici exploité, ce sont des feuilles de cuivre qui ont été appliquées. La terre crue de la sculpture a été recouverte d'un enduit, qui une fois lissé et texturé, a servi de base pour le travail de dorure. Afin d'éviter un maximum d'imperfections, plusieurs fines couches de gomme laque ont été posées pour isoler le métal – oxydable – du reste de l’œuvre encore humide. C'est une mixtion à l'huile qui a permis de fixer les feuilles de métal ; celle-ci permet à la feuille de cuivre de se tendre au mieux et mettre ainsi en valeur la qualité de la surface qui s'étend à l'intérieur du Crâne.

Vous pouvez désormais découvrir ce travail monumental à l’Orangerie - Propriété Caillebotte à Yerres jusqu’au 12 novembre 2017, à l'exposition Monumenta d'Agnès Bracquemond.

Etto remercie chaleureusement Bruno Cabanis qui suit l'association dans ses aventures et qui a réalisé cette très belle vidéo.

Posts à l'affiche
Posts Récents